Claire A.

Dites-lui que je l'aime
par (Libraire)
20 mai 2019

Une claque

On peut dire ce que l'on veut mais cette femme a eu un sacré cran quand elle prit la décision d'écrire ce texte qui rend hommage à sa mère. Quelle dignité, quelle justesse de ton, jamais d’apitoiement, jamais de pathos, juste une sincérité et une volonté de réconciliation qui forcent le respect.
Comment vivre avec le souvenir d'une mère déficiente, absente, psychologiquement perturbée, morte prématurément?
Comment fait-on pour se construire et pour continuer à avancer? Que racontez-vous ensuite à vos enfants qui ont besoin de comprendre et qui vous questionnent sans relâche?
Un texte qui fait grandir et qui dit une nouvelle fois combien l'écrit est précieux.

L'AMERICAINE

Catherine Bardon

Les Escales Éditions

20,90
par (Libraire)
19 mai 2019

Ruth vient d'arriver à New-York et s'apprête à venir habiter chez son oncle et sa tante à Brooklyn. Elle ne connait rien des États-Unis si ce n'est ce que ses parents lui en ont raconté. Elle souhaite ardemment y commencer des études, y rencontrer l'âme sœur et revendiquer auprès de sa famille son indépendance. Ruth a quitté sa mère Alma restée en République Dominicaine, et elle ne se doute absolument pas que ce nouvel eldorado lui réserve le meilleur comme le pire. Attachante, volontaire et déterminée, Ruth est en quête de son identité, de ses origines et souhaite comprendre pourquoi elle est en arrivée là. Qui est-elle véritablement? Que veut-elle? Pourquoi devenir adulte?
Le souffle romanesque de cette saga familiale et historique n'a rien perdu de son allant. C'est avec le même plaisir que vous retrouverez les aventures tumultueuses et très vivantes de ses personnages en devinant très rapidement que ce deuxième opus n'est certainement pas le dernier. Plaisir de lecture garanti.

Antonia 
, Journal 1965-1966

Journal 1965-1966

Gabriella Zalapi

Zoé

12,50
par (Libraire)
14 février 2019

"Antonia" fait partie de ses découvertes qui vous laissent à penser que vous n'êtes plus tout à fait la même personne après l'avoir lue et refermée.
Ce récit de vie, le journal d'une émancipation féminine entre 1965 et 1966 cultive son originalité dans l'art du non-dit, des ellipses, des blancs et c'est justement par sa concision qu'il prend toute son ampleur.
Antonia femme aux multiples origines reconstitue le puzzle de son histoire familiale et nous livre le fruit de sa réflexion.
Moderne, envoûtant, intemporel ce texte est rentré dans la cour des Grands.

À la ligne, Feuillets d'usine

Feuillets d'usine

La Table Ronde

18,00
par (Libraire)
13 février 2019

Un premier roman étonnant aussi bien dans la forme: un long poème, que dans le fonds: raconter le quotidien du travail à l'usine, le travail à la chaine qui vous abrutit, vous déshumanise et qui vous empêche de penser. Un récit percutant, lucide et dérangeant qui illustre la vie de "ces petits gens" trop souvent délaissés, mal considérés pour ne pas dire ignorés.
Et pourtant Joseph Ponthus les magnifie grâce à une maitrise de la langue tout à fait étonnante. Un véritable ovni littéraire!

Colette et Jacques

Duhamel, Olivier

Plon

par (Libraire)
23 janvier 2019

Paulette et Jacques, deux héros de l'après guerre devenus des héros romanesques, alors même qu'Olivier Duhamel nous parle ici de ses parents, personnages au destin influent dans les milieux littéraires et politique de la quatrième république. Pendant que sa mère Colette fonde les éditions de la Table Ronde, son père Jacques occupe des postes de ministre sous la présidence d'Edgar Faure. Intellectuels engagés ils n'en demeurent pas moins des parents, présents, aimants et chaleureux.
Olivier Duhamel restitue avec exactitude et fidélité cette France en pleine reconstruction, cette France pleine d'espoir, cette France conquérante des "Trente Glorieuses".
Un roman vivant, tendre et enthousiaste qui réconcilie avec la Famille.