Florence R.

Éditions Gallmeister

24,90
Conseillé par (Libraire)
21 octobre 2023

D'une efficacité redoutable

D'entrée de jeu, nous voilà embarqués dans le quotidien anxiogène de l'agent fédéral Logan Ramsay. Escorté par sa collègue Nadine, ils traquent Henrik Soren soupçonné de manipulation génétique d'une certaine envergure. Et puis subitement tout s'accélère, Logan est victime d'un grave accident au cours de l'opération... Que s'est-il réellement passé ? Et surtout quelles en sont les conséquences pour Logan ?
Paradoxalement, ses capacités intellectuelles et physiques s'en trouvent décuplées, l'isolant de facto de sa mission et de sa famille. Aurait-il été victime d'une terrible machination ? Serait-ce le début d'un complot colossal ?
Et bien, c'est peu dire que Blake Crouch sait y faire, tant le rythme et l'histoire en elle-même vous tiennent en haleine du début à la fin. Je défie quiconque de pouvoir lâcher ce livre avant le dénouement final (et même pour les plus rétifs de ce genre-là). En bref, un thriller "science-fictionnesque" efficace et sacrément mordant.

Conseillé par (Libraire)
19 octobre 2023

Douloureux

Sarajevo, 1992. La guerre fait rage avec son lot d'atrocités. Omar petit garcon de 10 ans, vit reclus dans un orphelinat comme pour tenter de se protéger des affres du conflit. Il s'y trouve avec son frère Ivo et d'autres enfants dont la solaire Nada. Seule enfant capable d'apaiser sa douleur, celle d'avoir perdu sa mère. Est-elle seulement encore en vie ?
Contraints de fuir, la plupart de ces enfants vont se retrouver dans un bus humanitaire à destination de l'Italie. Là-bas, chacun va tâcher de sur-vivre... Sur près de vingt ans, le lecteur suit les parcours chaotiques de chacun d'entre eux.
Rosella Postorino emprunte un pan de l'Histoire – extrêmement douloureux, pour raconter l'exil et ce sentiment d'abandon inhérent à une telle tragédie. Avec un sens aigu de la narration, nous voilà émus et profondément marqués par ce roman qui, malgré le contexte, veut redonner espoir...

Conseillé par (Libraire)
12 octobre 2023

Pertinent

Johanne Rigoulot est née à Chalon-sur-Saône à la fin des années 70. De ces années-là, elle en garde des souvenirs intacts, la nomenclature de la ville, l'école élémentaire publique où la mixité sociale règne pour de vrai, l'enfance heureuse entourée et choyée par des parents humanistes. Puis le divorce de ses parents, puis la rupture avec l'école publique pour le privé, puis les changements urbains et politiques rebattront les cartes. Un autre monde se dessine pour Johanne, pour tous.
Ce passé, Johanne Rigoulot s'en empare à bras le corps pour tâcher de comprendre la destinée de Sara, ancienne camarade de classe, coupable du meurtre ignoble d'une vieille dame à Chalon-sur-Saône. Quel a été le point de bascule ? Cette destinée tragique était-elle inéluctable ?

Construit comme une enquête, l'autrice confronte deux trajectoires, la sienne, et celle de Sara. Tout les oppose, le milieu social, la maltraitance pour Sara, les incohérences d'un système qui la condamnent de facto au pire. Et de fait.
Johanne Rigoulot livre ici un récit fouillé, érudit, documenté et passionnant sur la France des années 70/80, se nourrissant de son expérience personnelle de "fille de province".

Face B

Charles Salles

Table Ronde

22,00
Conseillé par (Libraire)
8 octobre 2023

Nightclubbing

Rien ne semblait prédisposer Alain Pacadis à devenir l'icône glam-punk des nuits parisiennes fin 70. Pas franchement taillé pour, un physique ingrat, un peu de guingois, loin des canons esthétiques d'un showbiz surclinquant. Et pourtant très vite, il aura ses entrées au Palace, haut lieu branché de l'époque, devenant l'une de ses figures emblématiques.
Ces années-là et tout ce qui l'entoure, c'est ce que raconte Charles Salles dans ce roman incroyable et ultra-dense. Parce que "Paca" à tout d'un personnage de roman et de cinéma, ses débuts timides et complexés, sa relation forte avec sa mère, ses années à Libé - époque la plus foisonnante du journal où ils côtoient les plus grands de l'underground international (Warhol, Basquiat, Iggy Pop, Bowie, etc.)
Les nuits sont longues, Paca est dans l'excès en permanence, frôlant la mort à tout instant. Mais qu'importe, il continue tout en réussissant (prouesse) à écrire ses chroniques sexe, drogue et rock'n'roll avec un ton bien à lui. Le journaliste gonzo dans toute sa splendeur. Charles Salles réussit à retranscrire avec brio l'époque et ses frasques, tout en retraçant la vie chaotique d'Alain Pacadis, ses origines familiales qu'il met du temps à sonder.
Au fil de la narration, on s'attache à ce personnage tragique, déglingué, hors normes, figure d'une époque pour le coup bien révolue.

18,00
Conseillé par (Libraire)
3 octobre 2023

Délicat et érudit

Sylvain a perdu son père. Ce père étonnant, à la marge si l'on considère la fortune et le rang social de sa famille. Les Dubois des Aulnays une dynastie d'industriels lorrains influente.
Ce père qui s'est essayé à de nombreux métiers ; parfois ingrats, pour avoir le loisir de choisir à sa guise, se rêvant caméléon. Ce père qui s'est donné la mort sans laisser le temps à Sylvain de lui dire à quel point il l'aime. Alors Sylvain va tâcher de lui faire honneur en choisissant un métier singulier. Il sera orchidéiste. Formé à l'école de l'humilité, Sylvain va faire son apprentissage auprès d'un homme qui lui confiera par la suite les rênes de son commerce. Sylvain devient es spécialiste de cette fleur si particulière. Se posera ensuite la question de la transmission de tout ce savoir acquis. Sylvain espérant céder sa place à son second, mais rien ne coule de source pour celui dont les racines ont été rompues. Sylvain tentant de panser ses blessures si vives en se vouant corps et âme à ces fleurs si fragiles et si nobles.
Un roman d'une infinie délicatesse, sur le deuil, impossible, d'un père disparu trop tôt, trop brutalement.