Laïcité, Une aspiration émancipatrice dévoyée
EAN13
9791039900430
ISBN
979-10-399-0043-0
Éditeur
Syllepse
Date de publication
Collection
COUP POUR COUP
Nombre de pages
93
Dimensions
15 x 15 x 0,7 cm
Poids
108 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Laïcité

Une aspiration émancipatrice dévoyée

Syllepse

Coup Pour Coup

Offres

Dans une première partie, Roland Pfefferkorn revient sur le long processus de laïcisation de l'État en France depuis le 17e siècle et dont la Révolution de 1789 approfondira le développement sans pour autant encore le parachever; Napoléon Bonaparte reviendra d'ailleurs sur certains de ses acquis.
La seconde partie porte sur les avancées de la laïcité historique vers la liberté de conscience et la séparation des Églises et de l'État avec les lois laïques scolaires de?1882 et?1886 qui permettront d'écarter les tutelles religieuses. La loi de 1905, dont l'auteur nous décrit les conditions d'adoption, parachèvera cette évolution.
La troisième partie traite d'abord des points aveugles ou des impensés de cette République laïque, présumée porteuse de valeurs universelles et de progrès. L'idéal laïque est abandonné quand elle poursuit l'aventure coloniale et se montre peu soucieuse des droits de celles et ceux qui subissent les rapports de domination patriarcaux et bourgeois. Les femmes sont scolarisées à part, et écartées du «?suffrage universel?».
En 1914, la «?religion de la patrie?» triomphe et l'idéal laïc est brisé. Après 1945, des arrangements sont obtenus par l'Église catholique, en particulier avec la loi Debré de 1959 qui lui concède d'importants subsides financiers.
Un dernier chapitre est consacré au tournant, intervenu à partir des années 1990-2000, qui se traduit par un dévoiement identitaire et autoritaire de la laïcité historique. Cette reconfiguration de la laïcité discrimine les musulman·es, et en premier lieu les femmes. Elle tourne le dos aux principes de liberté et d'égalité et à la séparation des Églises et de l'État.
De plus, depuis les années 2000, des lois successives consacrent une rupture radicale avec la laïcité historique, tandis que se réaffirme une nouvelle proximité de l'État avec l'Église catholique.
La question de laïcité devient alors un fer rouge qui travaille la société française dans un sens régressif par rapport à ses idéaux originels.
S'identifier pour envoyer des commentaires.